Pourquoi il faut pérenniser la ligne Agen-Périgueux

Le-CFPB-rappelle-aux-agences-de-renseignements-sur-les-consommateurs

Ce mois-ci, le « Regard de la Fnaut » explique pourquoi il faut pérenniser la ligne Agen-Périgueux.

La ligne Agen-Périgueux est un sillon vertical dans un espace naturel présentant de réelles opportunités économiques et touristiques. Elle connecte les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, avec au nord Limoges et Paris, à l’Ouest, Libourne et Bordeaux, au sud, Montauban, Toulouse et au sudouest, Pau, l’Espagne et la future LGV Bordeaux Toulouse. Les territoires traversés attirent 4 millions de visiteurs par an (du château de Bonaguil aux grottes de Lascaux). Sa pérennité est un enjeu car une liaison par autocar n’apporterait qu’un service dégradé (4h30 de trajet en car Agen-Périgueux contre 2h30 par train). Les défenseurs de l’axe se réjouissent que la Région Aquitaine ait sauvé la ligne en 2002 en redynamisant la politique ferroviaire et en s’appliquant à rééquilibrer les transports sur ce territoire avec l’apport de matériels neufs. Par contre, ils déplorent la dégradation entre Agen et Paris avec des changements de train à Périgueux et à Limoges. Il s’agit pourtant d’un axe structurant de premier ordre pour l’Est de l’Aquitaine, laissé en « entretien strict minimum » pendant des années.

Les associations Périgord Rail Plus (Dordogne) et le Collectif Lot-et-Garonnais de défense de la ligne Agen- Périgueux [CODELIAPP], défenseurs de cet axe, sont plus que jamais convaincues de l’utilité de cette ligne et souhaitent que les travaux de régénération complète arrivent à leur terme. La Région attend le retour d’études préliminaires pour la régénération, qui doivent définir la consistance et l’estimation du coût de l’opération et déterminer un calendrier des travaux à l’horizon 2028. La restitution de ces études prévue à l’été 2023, se fait encore attendre. Plus récemment, le 26 janvier 2024, un appel des maires, initié par les associations de maires ruraux de Dordogne et de Lot-et-Garonne, a donné lieu à la signature d’une motion, devant la gare de Monsempron Libos (Lot-et- Garonne) pour faire inscrire un financement de travaux pour l’axe Agen-Périgueux, pas prévu dans le nouveau Contrat de Plan Etat Région. Un avenant « mobilité » au CPER 2021-2027 a été évoqué dernièrement au Conseil Régional avec une enveloppe de 8 millions € mais cela concerne toujours des études et s’apparente à de la procrastination. L’action locale du 26 janvier a connu un vrai succès, plus de 80 maires présents. Une motion devait être envoyée, dans la foulée, à la Région et au Préfet de Région avec signatures de tous les élus présents.

Jean-Pierre Jolly, Collectif Lot et Garonnais de Défense de la ligne Agen Périgueux (CODELIAPP), site : www.codeliapp.webnode.fr

Article à télécharger (pdf)

 

Contact presse : Nina Soto, chargée de communication et relations presse Fnaut – 07 67 78 06 24

Publications sur le même propos:

Du principe d’association appliqué à l’industrie houillère.,Informations sur ce livre. Disponible chez votre libraire.

Épitome des principes fondamentaux de l’économie politique.,Référence litéraire de cet ouvrage. Disponible à l’achat sur les plateformes Amazon, Fnac, Cultura ….

Programmation Python/Regex.,Référence litéraire de cet ouvrage.

Vous pouvez tirer profit de ce post traitant le sujet « Défense des assurés ». Il est identifié par l’équipe infosassur.com. La chronique a été reproduite de la manière la plus honnête que possible. Afin d’émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Défense des assurés », veuillez utiliser les contacts affichés sur notre site. infosassur.com est blog numérique qui comporte diverses actualités publiées sur le net dont le thème central est « Défense des assurés ». Connectez-vous sur notre site infosassur.com et nos réseaux sociaux afin d’être renseigné des nouvelles parutions.